Vers l'affirmation de soi...

 

 

Plus qu'un comportement, l'affirmation de soi est une façon d'être !

 

Manquer d'affirmation de soi peut être dû à :

  • la non-autorisation de s'affirmer ("cela ne se fait pas", "je n'ai pas le droit"),
  • la punition ou le rejet de l'affirmation par l'environnement,
  • le manque de modèle et de savoir-faire,
  • le manque de connaissance ou de reconnaissance des signaux sociaux.

 

Si l'on devait construire une pyramide de l'affirmation de soi, on placerait à la base :

  •  l'estime de soi, où l'appréciation de sa valeur personnelle, qui repose sur l'amour de soi et la vision de soi ("ce que je ressens de ce que je suis"),
  • puis la confiance en soi, soit l'évaluation de ses compétences personnelles ("ce que je suis capable de faire"),
  • enfin l'affirmation de soi, c'est-à-dire l'expression de ses compétences relationnelles ("ce que je montre aux autres, comment je me comporte avec eux").
  •  S'affirmer, c'est être capable d'avoir de bonnes relations interpersonnelles dans tous les domaines de sa vie, c'est savoir exprimer ses émotions et pouvoir accéder à ses souhaits et ses besoins.
  • S'affirmer c'est aussi exprimer ses besoins, ses envies, ses opinions, tout en écoutant et en respectant l'autre.
  • S'affirmer c'est se sentir à l'aise en tout lieu, en toute circonstance et devant toute personne.
  • S'affirmer c'est choisir la bonne attitude à l'écoute de ses propres besoins et ses envies tout en respectant ceux des autres. C'est donc exclure les comportements passifs, agressifs ou manipulateurs.